Une communication verbale ou orale efficace dépend d’un certain nombre de facteurs et ne peut être complètement isolée des autres compétences interpersonnelles importantes, telles que la communication non verbale, l’écoute et la clarification. La clarté de la parole, rester calme et concentré, être poli et suivre certaines règles de base de l’étiquette aidera tous le processus de communication verbale.

Les étapes à suivre

Dans de nombreuses rencontres interpersonnelles, les premières minutes sont extrêmement importantes car les premières impressions ont un impact significatif sur le succès de la communication. Tout le monde a des attentes et des normes quant à la façon dont les réunions doivent se dérouler et les gens ont tendance à se comporter en fonction de ces attentes. Si ces attentes ne concordent pas, la communication ne sera pas efficace ou fonctionnera sans heurt, et une certaine forme de négociation sera nécessaire pour que les relations se poursuivent. Lors d’une première réunion, des formalités et des salutations appropriées sont généralement attendues: de telles formalités pourraient inclure une poignée de main, une présentation, un contact visuel et une discussion autour d’un sujet neutre comme la météo ou votre voyage peut être utile. Une disposition amicale et un visage souriant sont beaucoup plus susceptibles d’encourager la communication qu’un visage vide, une inattention ou une réception désintéressée.

L’utilisation de mots encourageants à côté de gestes non verbaux tels que des hochements de tête, une expression faciale chaleureuse et le maintien d’un contact visuel, est plus susceptible de renforcer l’ouverture d’esprit chez les autres. L’utilisation d’encouragement et de renforcement positif peut: encourager les autres à participer à la discussion, en particulier dans le travail de groupe, signalez l’intérêt pour ce que les autres ont à dire, préparer le développement ou le maintien d’une relation et réduire la timidité ou la nervosité en soi et chez les autres.

L’écoute est une compétence importante et pourtant, en tant que communicateurs, les gens ont tendance à dépenser beaucoup plus d’énergie en considérant ce qu’ils vont dire plutôt qu’en écoutant ce que l’autre personne essaie de dire. Bien que l’écoute active soit une compétence en soi, couverte en profondeur sur nos pages d’écoute, elle est également vitale pour une communication verbale efficace.

Poser des questions peut être une compétence essentielle. Cela est utile pour : Obtenir l’information, commencer une conversation, testez la compréhension, dessinez quelqu’un dans une conversation, montrer de l’intérêt pour une personne ou demander un soutien ou un accord.

La façon dont une communication est fermée ou terminée déterminera, au moins en partie, la façon dont une conversation est mémorisée. Une gamme de signaux subtils, ou parfois pas si subtils, sont utilisés pour mettre fin à une interaction. Par exemple, certaines personnes peuvent éviter le contact visuel, se lever, détourner leur corps ou utiliser des comportements tels que regarder une montre ou fermer des blocs-notes ou des livres. Toutes ces actions non verbales indiquent à l’autre que l’initiateur souhaite mettre fin à la communication. Fermer une interaction trop brusquement peut ne pas permettre à l’autre de «compléter» ce qu’il dit, alors vous devriez vous assurer qu’il y a suffisamment de temps pour la liquidation.