Comme son nom l’indique une entreprise individuelle est une entreprise dirigée par une seule personne, qui peut être indépendant, artisan, commerçant …

Sa création n’exige pas de constituer un capital et le patrimoine de cette entreprise n’est pas séparé de celui de l’entrepreneur sur le plan fiscal, juridique, social etc. L’entrepreneur dispose des pleins pouvoirs dans la prise des décisions sans se référer à quiconque, il bénéficie d’une liberté totale et tous les bénéfices reviennent à lui seul. Néanmoins, si l’entreprise ne peut pas faire face à ses dettes, il devra être remboursé par les  biens propres de l’entrepreneur.  Cette forme d’entreprise est pourtant la plus conseillés pour débuter une activité seule en raison de sa simplicité de création et de ses faibles coûts de fonctionnement.

Sachant que, au cours de l’existence d’une entreprise, de nombreux changements peuvent arriver et amenée l’entrepreneur à faire des modifications. Les raisons de cette échange sont diverses, il peut arriver grâce au développement de l’activité, ou l’adoption d’une nouvelle stratégiques, d’un changement de gérant ou  de statut social …

Quand une entreprise se développe, pour accroître son activité le chef d’entreprise peut décider d’avoir des associés ou des investisseurs, de bénéficié des avantages fiscaux et social,  protéger son patrimoine personnel en la dissociant de son patrimoine professionnel. Dans tout ces cas, il doit passer nécessairement de l’entreprise individuelle à une société.

Sachant que le statut à choisir quand on crée une entreprise qu’il s’agisse d’une entreprise individuelle ou d’une société n’est pas perpétuel, mais toute fois cette modification constitue un acte important qui nécessite de suivre des démarches et respecter certaines règles.

Le développement de l’entreprise individuelle à la société peut se faire en sous toutes les formes juridiques.

Les statuts concordants mieux aux entrepreneurs qui souhaitent travailler seul, en bénéficiant toujours des avantages d’une société sont :

  •   SASU : Société par actions simplifiée unipersonnelle
  •   EURL : entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée

Et ceux qui souhaitent qui s’entourer d’associés  pourront  choisir c’est entre ces deux formes qui sont :

  •   SAS : Société par actions simplifiée
  • SARL : la société à responsabilité limitée

Une entreprise individuelle peut aussi bien de s’adapter à : une  société anonyme(SA)

Comment passer de l’entreprise individuelle à une société ?

Pour toute modification, il est important  pour l’entrepreneur d’être assisté  par des professionnel, pour bénéficié des conseils des spécialistes en la matière,  pour qu’il puisse faire un choix représentant mieux à ses besoins. Des plateformes en ligne existe pour s’occuper des dossiers de modification complètement en un seul clic.

Cependant pour toute transformation, Vous devez procéder à la constitution d’une nouvelle société en choisissant sa forme juridique. Ensuite de transmettre les fonds de commerce existant qui appartient à l’entrepreneur individuel à la nouvelle société.

Informer ses créanciers de la transformation de l’entreprise individuelle en société et bien d’autres démarches.

Toute fois, le choix du nouveau statut juridique se fera en fonction de la  situation qui correspondra le mieux au regard de votre entreprise individuelle et le plus favorablement possible !