Le système de fichage de la Banque Nationale est un outil pour protéger le marché du crédit et ses acteurs. Malgré l’existence du fichier pour interdit bancaire, le système financier a tout de même mis en place des soupapes de secours pour sauver les personnes fichées en cas d’extrême nécessité.

Etre fiché, c’est quoi ?

Etre fiché sur le fichier national des Incidents de remboursements des crédits ne veut pas dire que la personne est définitivement bloquée. Cela ne veut pas aussi dire qu’elle est une personne peu recommandable financièrement. Pour cela, il faut comprendre le principe du FICP. Tout d’abord, c’est un document sous forme de liste entre les mains de la Banque Nationale. Celle-ci est complétée par toutes les banques qui opèrent sur le territoire. Compilant le nom de tous les clients mauvais payeurs.

Il faut l’admettre, être fichée peut rendre infernal le quotidien du particulier. La banque lui interdit toute opération bancaire que ce soit avec un chèque ou une carte. Ainsi, faire les courses risque de devenir problématique. Il faut revenir au paiement par monnaie. Ce dispositif de fichage peut aussi affectée les autres opérations comme l’assurance. Ainsi, la personne ne pourra pas se souscrire à une police durant la durée de son fichage. C’est la raison pour laquelle que le fichier de la Banque Nationale est tellement redoutée selon solutions-contentieux.be.

Toujours garder espoir

Loin d’être une liste noire, elle peut être consultée par toutes les banques. Ainsi, si un client pense échapper à la vigilance du système bancaire, il sera toujours détecté. Par exemple, si un individu X tente de faire un crédit auprès d’une autre banque. Parce que sa demande est refusée par sa banque à cause de son interdit bancaire. En étant fiché, l’autre établissement financier retrouvera tout de suite ses démêlés financiers. Pour éviter d’être inscrit dans le fichier de la Banque National, il suffit donc de s’acquitter convenablement de ses dettes bancaires.

Pourquoi avoir instauré ce système ? Il faut noter que le fichier est un outil à double utilité. En premier lieu, il protège les banques des clients mal intentionnés. Ensuite, il protège les particuliers en difficulté financière de faire des prêts. Surtout, s’ils sont déjà fichés à cause de dettes trop élevés et impayés. Heureusement que ce système possède tout de même ses limites. Puisque les causes de non paiement des crédits peuvent être multiples. Les accidents de travail causant des incapacités, la perte d’un emploi, les sinistres ou les maladies… sont des facteurs possibles.

Comment s’en sortir ?

La Banque Nationale prend en compte ses raisons. Ainsi, pour pouvoir demander du crédit après avoir être fiché, il faut tout simplement rembourser les dettes. Ensuite, les instances financières vont décréter l’annulation du fichage dans un intervalle de deux mois. Après cela, la personne anciennement fichée peut effectuer une demande de prêt. Les spécialistes conseillent de changer de banque pour la faire. L’autre solution put être un crédit hypothécaire pour les particuliers propriétaires de bien s immobiliers.

Régulariser les comptes

Après un interdit bancaire, le mieux pour le particulier est de mettre de l‘ordre dans ses comptes. Souvent, les difficultés de payer les mensualités sont la cause d’une mauvaise gestion des revenus du client.